DISCOURS DU PRESIDENT DU CTGA,Professeur Ibrahima Khalil CISSE

Exexcellence, Monsieur le Ministre des Travaux Publics représentant personnel du Premier Ministre , chef du gouvernement Messieurs les membres du gouvernement Monsieur le gouverneur de la région du littoral...
  • Exexcellence, Monsieur le Ministre des Travaux Publics représentant personnel du Premier Ministre , chef du gouvernement
  • Messieurs les membres du gouvernement
  • Monsieur le gouverneur de la région du littoral
  • Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la communauté Urbaine de Douala
  • Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers
  • Monsieur le Président de l’Association des Laboratoires des Bâtiments et Travaux Publics (ALBTP)
  • Monsieur le Président du comité d’organisation
  • Messieurs les Représentants des Associations Soeurs
  •  Messieurs les Chefs de délégation des pays membres du CTGA /ALBTP,
  • Honorables invités,
  • Chers Séminaristes,
  • Mesdames et Messieurs,

Je voudrais à mon tour et à la suite du Directeur Général du Laboratoire du Bâtiment et des Travaux Publics de la Côte d’Ivoire, Président de l’ALBTP souhaiter la bienvenue à l’ensemble des délégations et me réjouir du niveau de représentation de chacune d’elle, qui je le constate croît de plus en plus.

Messieurs le Ministre,

Chers participants,
Votre présence parmi nous ce jour témoigne de l’intérêt tout particulier que le Gouvernement du Cameroun sous la houlette de son Chef d’Etat porte à ces 8èmes Journées africaines de Géotechnique qui coïncident avec le 20èmes anniversaire de notre association.

En effet, comme vous le savez, le Comité Transnational des Géotechniciens d’Afrique, a été créé en 1995 à Marrakech au Maroc. Elle a pour objectifs :

  • de maintenir et de développer entre ses membres des relations amicales et culturelles,
  • de favoriser et d’encourager les échanges scientifiques et techniques, et de promouvoir les études et recherches, dans les domaines directement ou indirectement liés à la Géotechnique, c’est-à-dire la Mécanique des sols, la Mécanique des roches, la Géologie de l’ingénieur, l’Ingénierie des fondations et l’environnement.

Le CTGA essaie d’atteindre ces objectifs par l’organisation de congrès transnationaux, par le travail de ses commissions, par l’échange d’informations, par une coopération avec d’autres organisations dont les buts sont complémentaires de ceux du CTGA dont bien évidemment l’ALBTP et l’Union Internationale des Ingénieurs et Scientifiques ayant le Français en partage (UISF) entre autres Le CTGA est affilié à la Société Internationale de Mécanique des Sols et de Géotechnique (SIMSG), société savante la plus prestigieuse du monde dans le domaine de la géotechnique. Nous sommes honorés de compter parmi nous un membre du directoire de cette société, j’ai nommé le confrère Etienne Marcelin KANA. Il s’établit dans les pays n’ayant pas de société nationale directement affiliée à la SIMSG.

Pour atteindre lesdits objectifs, le CTGA compte en son sein à titre personnel ou au titre de structures des personnes physiques, des bureaux d’études, des entreprises, des laboratoires, des écoles de formation au métier de géotechnicien.

Chers participants,
Les activités menées par notre association sont certes positives mais relativement espacées en termes de périodicité, mais nous espérons que l’enracinement qu’elle connaît actuellement pourra lui permettre d’aborder dans de meilleures conditions les questions spécifiques à la Géotechnique en général et aux sous-secteur routier et du bâtiment afin de garantir aux populations et usagers de la route un niveau de service satisfaisant.

Chers participants,
Le thème général choisi cette année: “Géotechnique et émergence socio-économique des pays d’Afrique intertropicale “ nous permettra :

  • de faire un état des lieux des obstacles en Afrique subsaharienne, au nécessaire apport de l’expertise géotechnique dans la construction, l’exploitation, l’entretien et la réhabilitation des infrastructures de génie civil et de proposer les solutions palliatives idoines ;
  • d’ examiner les obstacles et proposer des solutions pour une utilisation judicieuse des matériaux locaux et autres produits innovants dans la construction, l’entretien et la réhabilitation des infrastructures de génie civil en Afrique subsaharienne ;
  • de progresser dans l’exécution du projet P2RT, avec notamment : le choix dans les textes normatifs de 1980, des parties sujettes à révision, et le point sur la réalisation des programmes de recherches appliquées, adoptées à Yamoussoukro en Juillet 2015, et menées dans le cadre de ce projet, par les pays membres de l’ALBTP et du CTGA.
  • d’adopter des solutions pragmatiques pour le financement des programmes des recherches appliquées sur les thèmes transnationaux en général, et de celui du projet P2RT en particulier – d’examiner et mettre en place les axes et actions à mener dans le cadre de l’ALBTP et du CTGA, en vue d’aboutir à des propositions concrètes de classifications adéquates des sols d’Afrique intertropicale, en fonction de leur utilisation.
  • de prodiguer éventuellement en parallèle à l’attention des personnes désireuses, des formations en géotechnique tropicale Les différents sujets inscrits à l’ordre du jour conduiront ainsi à des recommandations et suggestions dont la mise en oeuvre améliorera à coup sûr la performance des différents intervenants

Je dois rappeler que c’est à l’occasion des Assemblées générales respectives de l’ALBTP et du CTGA, tenues du 30 juin au 03 juillet 2015 à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire que la candidature du Cameroun avait été présentée par la forte délégation camerounaise dirigée par le Directeur de LABOGENIE. Je saisis donc cette opportunité pour remercier au nom du CTGA les autorités camerounaises qui ont tout mis en oeuvre pour le bon déroulement de nos assises; nous associons à ces remerciements le dynamique Directeur Général du Laboratoire national du Génie Civil qui en est le maitre d’oeuvre.

Je voudrais enfin remercier toutes les sociétés impliquées dans l’organisation de cet événement pour l’accueil dont nous avons fait l’objet depuis que nous avons foulé la terre hospitalière du Cameroun.
Vive l’intégration africaine
Vive le CTGA et l’ALBTP
Je vous remercie de votre bien aimable attention.
Que Dieu sauve l’Afrique et nos associations (CTGA/ALBTP)

Professeur Ibrahima Khalil CISSE

PRESIDENT DU CTGA